Horaires

1 samedi/mois de 14h30 à 17h

30/09 ; 28/10 ; 11/11 ; 9/12 ;

Lieu

" Au fil du Corps "
av. du Chêne, 206 (Bouquette)
B.4802 -Heusy/Verviers

Piscine privée à usage professionnel
T° de l'eau = 32°

Coût

60€/1x ; 216€/4x

Inscription

Mobile : +32 472 742 733
EMail : c.istace@easystress.be
FB : Au fil du Corps

L'inscription est valide après versement du montant sur le compte BE74 8002 1034 7107 de Ch. Istace-Mélot avec mention  "Libérer la peur" + prénom, nom, jour(s)

 

Citation

« Les pensées de peur ont une fréquence vibratoire qui donne naissance dans notre monde à l'objet de notre peur, car la peur nous fait poser des actions qui vont matérialiser ce que nous craignons ». Claudia Rainville

Se libérer de la peur de l'eau (adultes)

Vous êtes ici : « Côté Eau 32° » >> Aquaphobie

J'appuye mon travail sur l'eutonie, cette pédagogie que j'ai étudiée à Copenhague avec Gerda Alexander et pendant de nombreuses années de formation continue dans le Groupe International d'Eutonie.
prendre conscience du corps, le sentir, le vivre ... Toute une démarche en conscience pour atteindre le mouvement harmonieux.

Et non seulement, l'approche corporelle est importante mais aussi l'écoute et la communication qui permettent à la personne de se dire et d'être entendu(e). Être reconnu(e) dans la problématique du moment est déjà un grand pas vers la résolution du problème. Je mets donc en place les outils de la méthode ESPERE et de la thérapie brève pour ouvrir les portes de la libération des peurs... 

Toutes ces pistes bien comprises et bien gérées amènent vers une liberté de mouvement et donc vers une aisance facilitatrice de l'apprentissage.

Grâce à ces formations, j'ai pu développer une approche de l'eau centrée sur la personne et sur ses sensations conscientes. 

Peur de l'eau ou peur dans l'eau ?

Je vous propose un menu à la carte pour :

  • mieux comprendre les mécanismes de peur
  • se libérer de la peur de l'eau
  • améliorer la nage ou la technique de nage
  • découvrir l'efficacité du principe d'Archimède
  • être bien dans l'eau pour mieux y évoluer
  • trouver sécurité et tranquilité par une approche personnalisée

Même à plusieurs, l'apprentissage se fait "à la carte".

Nous faisons un bilan après la première participation, nous fixons les objectifs et nous organisons un plan de continuation si nécessaire

Vaincre la peur de l'eau c'est

Comme le disait Gerda Alexander dans son travail en eutonie : « Concentrez-vous sur le mouvement à faire, sentez-le dans votre corps, comme si vous le faisiez, soyez présent dans votre vécu et ça se fera ! »

Que faire ?

Relever le défi et s'appuyer sur son désir : désir de nager, désir d'améliorer une technique de nage, désir d'accompagner sa famille en piscine, désir de garder la forme, désir de vacances au bord de l'eau, ...

Comment faire ?

Que ce soit pour les adultes ou pour les enfants, des solutions existent.

Pour les adultes, je propose des séances mensuelles. Un samedi après-midi par mois en compagnie de 1 ou 2 personnes vivant la même problématique : "LA PEUR DE..."
Pour un enfant je propose un premier entretien indispensable pour cerner la difficulté puis j'oriente l'enfant dans un cours adapté à son niveau. 

Qui fait quoi ?

  • Le participant désire nager ou affronter sa peur. Il prend conscience de ce qui est bon pour lui; il exprime son vécu; il peut,pour se respecter, refuser la consigne trop exigeante à un moment précis de l'apprentissage... Il découvre une autre approche des plaisirs de l'eau.
  • J'enseigne une autre approche de l'eau et donc un autre rapport à l'eau. J'accompagne le participant et l'amène à atteindre ses objectifs. Je sais me « mouiller » pour lui apprendre !
  • Dans une piscine chauffée à 32°, participant et animatrice échangent des propos sur la peur de l'eau, sur ses origines.
  • Une méthode basée sur la personne et ses difficultés a été mise au point et a fait ses preuves depuis plus de 20 ans. 
    L'eutonie procure à votre corps souplesse, détente et énergie pour nager harmonieusement. La recherche des mouvements dans une approche consciente du corps dans un milieu peu connu ou inhabituel accroît la confiance en soi. «Une fois le thème du mouvement développé dans toutes ses possibilités d'improvisation, l'élève retient les motifs du mouvement qui lui paraissent être les meilleurs, dans une forme fixée permettant la répétition.» Gerda Alexander, in Le corps retrouvé par l'Eutonie, le corps à vivre, Tchou, 1976, p59
  • La mise en mots permet de mieux discerner les difficultés. Ma formation à la Méthode E.S.P.E.R.E® instaurée par Jacques Salomé me permet d'être à l'écoute de chacun et chacune. Une écoute active et attentive aide à cerner le grain de sable qui bloque l'apprentissage de la nage.

Pas de trucs, pas de recettes, pas de dressage ...

Combien de personnes ne sont-elles pas prises en otages par la peur de l'eau et ce, parfois de façon inconsciente ?

Il y a ceux qui dévoilent leur peur de l'eau et d'autres qui n'osent en parler ou qui s'en défendent. Il y a les personnes qui restent au bord de la piscine regardant d'un œil attentif leurs proches s'ébattrent dans la grande bleue avec une petite pointe d'envie et celles qui prétextent que ce n'est plus à leur âge qu'elles pourront vaincre cette peur.

Observez attentivement des nageurs (hommes ou femmes mais aussi des enfants) dans les différentes techniques de nages : certains dégageront une aisance dans le mouvement tandis que d'autres donneront l'impression de faire un effort surhumain pour atteindre l'autre extrémité de la piscine. L'attitude dans le milieu aquatique est révélatrice d'un bien-être ou d'un mal-être.

Signes de reconnaissance :

  • Manifestations verbales exprimant la peur de se noyer, de couler, d'étouffer, de boire la tasse, de ne savoir que faire, de ne pas pouvoir se relever, des autres, du regard des autres, de mettre la tête dans l'eau, de ne pas voir, de la profondeur, de ne pas avoir les bons réflexes dans l'eau, de perdre pied dans la grande profondeur, lorsqu'on éclabousse, d'étouffer, de ne pas remonter à la surface, de tomber, du trou, de paniquer, d'être aspiré, que quelqu'un ne saute sur nous, de "faire un cumulet", ...
  • Manifestations physiques qui dénotent la peur : accélération du pouls, palpitations, sensation de refroidissement du corps, sensation de modification du poids, troubles de la vision lorsque l'eau vient dans les yeux, vertiges, déséquilibres, oppression, étouffement, etc.
  • Troubles non visibles à l'œil nu et qui se caractérisent par une tension interne du tonus musculaire.

Ces manifestations loin d'être exhaustives sont représentatives de ce que vivent les personnes qui sont « handicapées » par la peur de l'eau pour reprendre l'expression chère à beaucoup. Et à travers ces différentes manifestations de la peur, survient un déclenchement de réactions qui peuvent s'exprimer par la fuite, l'attaque ou l'incapacité de réagir. Elles se retrouvent dans le cadre de l'apprentissage de la nage.

Petit rappel

Qui d'entre vous n'a pas quelque part dans sa mémoire, un souvenir rattaché au fait d'avoir été poussé(e) dans l'eau ?
Qui ne connaît pas dans son entourage un enfant, un ami à qui cette aventure est arrivée ?
Qui n'a pas été confronté de près ou de loin à une noyade ?
Rappelez-vous les objectifs fixés dans les cours de natation : apprendre les mouvements pour atteindre l'autre côté de la piscine, lutter contre l'eau pour vaincre sa résistance ...

Et si nous nous laissions simplement porter par l'eau ? En faire une amie, une alliée et non pas un élément contre lequel il faut lutter à tout prix ?

L'eau c'est un milieu

  • à la fois attirant mais aussi impressionnant
  • déroutant par les sensations aquatiques éloignées des sensations de l'être terrien que nous sommes.
  • bizarre aussi : comment peut-on flotter et se laisser porter par cet élément qui nous file entre les doigts ?

Nager n'est vraiment agréable que dans la mesure où l'on sait être en « contact » avec l'eau et où l'on s'y sent à l'aise.

Qu'est-ce qui résonne en nous à la moindre évocation de l'eau ?

  • l'eau bleue des piscines, l'eau de l'étang, du lac, de l'océan
  • l'eau stagnante, l'eau des ruisseaux dans laquelle on peut se promener
  • l'eau profonde dont on voit à peine le fond
  • l'eau claire de la rivière
  • mais aussi le souvenir des enfants qui s'ébrouent et qui s'amusent
  • pour certains des images de bébés ou d'enfants qui sont lancés dans l'eau
  • pour d'autres le souvenir des Bébés-nageurs pour lesquels la pédagogie employée se base sur la survie et sur la peur des parents en cas de chute dans l'eau
  • pour d'autres encore les pleurs de l'enfant pendant sa séance de natation
  • et tous ces messages tels que : « Répète tes mouvements et tu sauras nager », « ne va pas trop près, tu vas tomber », etc. !

L'eau peut être source de mort: elle peut ravager, engloutir ou détruire ; elle est aussi source de plaisir et d'attirance : elle est créatrice, elle régénére et désaltére. Elle est source de vie !

Découvrir l'eau autrement que par la nage !

  • désir ou envie de connaître l'eau ...
  • de s'y ébattre ou de s'y débattre ...
  • de se détendre après une longue journée de travail ...
  • d'évacuer les tensions cumulées pendant plusieurs heures ...
  • de préparer les prochaines vacances ...
  • de préparer les enfants à affronter la « grande piscine » ...
  • de repérer ses capacités grâce aux mouvements et affiner sa sensation corporelle.
  • d'entendre les demandes et les attentes.
  • d'être attentif à son évolution
  • de découvrir le plaisir de l'eau qui procurera un grand bien-être à peu de frais

Aimer l'eau c'est

  • s'y trouver bien
  • vivre le mouvement conscient
  • oublier le mouvement mécanique
  • acquérir une meilleure conscience corporelle
  • vivre son corps dans l'eau
  • démonter les mécanismes de peur par des exercices adéquats

L'eau est une amie

  • elle améliore la qualité de notre vie
  • elle a un effet thérapeutique pour les accidentés et personnes porteuses de handicap,
  • elle engendre la relaxation et le bien-être
  • elle est recommandée dans la gymnastique prénatale ou la préparation à l'accouchement
  • elle revitalise et réénergise le corps des seniors
  • elle tonifie et muscle le corps
  • elle assouplit et donne plus de légèreté, etc. ...

Prenez-rendez-vous et inscrivez-vous à des séances hebdomadaires pour perfectionner votre nage, respirer mieux, être moins essoufflé, apprendre à nager, etc.

Et comme dit le Dr. Winter : « Une activité aquatique permet non seulement d'ajouter des années à la vie, mais aussi de rendre de la vie aux années. »